Artistes en résidence saison 17/18

Les missions

Les artistes invités au cours du CLEA interviendront dans le cadre de rencontres nommées « gestes artistiques ». Chaque geste artistique est construit conjointement par l’artiste résident et une équipe de professionnels en charge ou/et responsable d’enfants ou de jeunes. Il peut s’agir de l’équipe pédagogique d’un établissement scolaire, de l’équipe d’un centre de loisirs ou d’une association de jeunesse, d’une structure culturelle…La liste est loin d’être close.

Très inspiré par le contexte d’exercice professionnel de l’équipe rencontrée, fortement imprégné aussi de la démarche propre à l’artiste et destiné à en favoriser la familiarisation ou la proximité, le geste artistique peut, selon les cas, être participatif ou pas, spectaculaire ou modeste, jouant de l’effet de surprise ou, au contraire, très annoncé. Bref… il peut revêtir mille et une formes. En tous cas, un geste artistique, de par l’extrême diversité des équipes et contextes professionnels rencontrés, de par la diversité aussi de leurs parti-‐pris, ne ressemble jamais à un autre. Par contre il est toujours conçu de manière à faire percevoir, par le plus grand nombre d’enfants et de jeunes, la singularité et la force de la démarche artistique qui le sous-tend.

En cet objectif, chaque geste artistique, grand ou petit, se déploie, dans différents espaces tels que l’établissement scolaire, le centre de loisirs, la structure culturelle ou éducative, le club sportif, etc. Il peut aussi se déployer dans l’espace public ou dans tout autre lieu paraissant approprié à l’artiste-résident ainsi qu’à l’équipe professionnelle avec laquelle il aura été imaginé et conçu.

Période des résidences 2017-2018

Du 27 au 29 septembre ou du 4 au 6 octobre 2017 : Phase découverte/immersion pour les artistes

Du lundi 20 novembre au dimanche 10 décembre 2017 : Élaboration des collaborations artistiques

Du mardi 9 janvier au dimanche 29 avril 2018 et du 15 janvier au 6 mai pour la compagnie sous X (avec une interruption du 26 février au 11 mars 2018) : déploiement de ces collaborations

 

Les artistes invités

La compagnie sous X

La Compagnie sous X est née du désir d’appréhender la création comme identité́ multiple et variable, zone de libre échange et de rencontres , un art de l’ici et maintenant. Expérimentation d’une esthétique plurielle, la Compagnie sous X propose, par l’écriture et la mise en espace/lumière, d’explorer différentes formes de théâtre. Son obsession majeure étant la recherche du point de déséquilibre entre fiction et réalité, visible et invisible.  La Compagnie sous X multiplie également ses lieux d’action, s’adaptant à différents types d’espaces. Les projets développés investissent aussi bien plateaux de théâtre, qu’espaces non dédies à la représentation, se propageant jusque sur les ondes radiophoniques et territoires numériques. La réalité est autant source et matière de création, que lieu dans lequel se déploie la représentation.

Les pistes pour la résidence-mission :

– Interroger la part créative de chacun et faciliter la circulation de gestes artistiques

– Mettre en avant les points de vue de la jeune génération sur notre monde : à la fois leur contexte quotidien et le monde de manière plus générale. Réfléchir sur l’état du monde/état du je.

– Éprouver leur capacité collective à générer du possible, à agir sur le monde pour le déplacer, le transfigurer.

– Appréhender l’environnement et le monde comme espace d’écriture possible. Observer ce qui constitue le quotidien pour ensuite le décaler dans sa perception, ses usages au travers d’un geste artistique.

– Employer différents langages artistiques en fonction de ce que l’on à dire (nos outils : création sonore, création vidéo, création plastique, photographie, mise en jeu du corps dansé et du corps joué, écriture, mise en espace)

 

https://www.compagniesousx.com/

Margaret Catcher

Margaret Catcher est un duo pour le moins énergique que l’on qualifierait de Math Rock si l’on se fiait juste à son line-up Basse-batterie et à son goût pour les syncopettes. Mais à y écouter de plus près, c’est tout un univers hybride et coloré
qui s’ouvre à nous.  Piqués au vif dans leur jeunesse par les harmonies et arrangements des Kid A et autres incongruités de Radiohead, ils en gardent surtout le caractère chercheur et libéré. Margaret Catcher est souvent appréhendé en sa qualité de duo basse-batterie, à savoir essentiellement pour son travail rythmique, mais en rester là serait omettre la recherche mélodie et harmonique, de la même manière que le chant (textes et voix). La musique Assistée par ordinateur est également au cœur du projet, autant pour l’écriture de la musique que pour organiser techniquement le champ des possibles qu’ouvre l’outil numérique.

Les pistes pour la résidence-mission

– Élaborer et mettre en place des performances artistiques dans des formats classiques comme impromptus.

– Enclencher des démarches collectives musicales: rythmiques, orales et/ou instrumentales.

– Appréhender l’ordinateur et les objets numériques comme des outils de création/exécution musicale.

– Proposer une réflexion autour de la notion « d’environnement numérique »au travers d’une approche musicale ou sonore, et de « son  »

http://margaretcatcher.com/

Catherine Zambon

Catherine Zambon est auteure de théâtre. Elle a essentiellement écrit pour les adultes  mais elle s’est aussi ouverte à l’écriture jeunesse (Es tu bien certaine que ce n’est pas l’inverse ?) . Dans ce registre, ses ouvrages concernent autant un public de jeunes enfants que d’adolescents. Formée au Conservatoire de Lille, Catherine Zambon est également actrice. Elle a par ailleurs réalisé différentes mises en scène de ses textes dont Les Inavouables et Les Agricoles. Des campagnes aux banlieues, de l’usine à la ruralité, son univers est en prise directe avec différents espaces, aussi bien réels qu’imaginaires. Elle dirige régulièrement des ateliers d’écritures, de lectures et de jeux littéraires pour adultes. Catherine Zambon intervient  également en école comme auprès de publics spécifiques ( maison d’arrêt, musée, etc… )

Pistes  pour la résidence mission :

Lecture de ses œuvres

-Elaboration de démarches artistiques autour de l’écrit

– Découverte de son travail littéraire par le biais d’actions participatives autour des thématique du réel, des générations, de la ville, etc.

www.catherinezambon.com

 

Elsa Demombynes

 

Artiste plasticienne pluridisciplinaire, Elsa Demombynes combine plusieurs disciplines dans les champs de la performance (aussi bien musicale que visuelle), du théâtre musical, du film, de l’installation… Le travail artistique de Elsa Demombynes se situe sur le terrain de l’humain, à la frontière de l’art et de la sociologie. Sa pratique artistique tente de faire résonner les êtres et les choses entre elles pour mieux susciter des questions.

Elle considère que son rôle consiste à transposer, transformer, incarner et révéler le monde. Dans son travail, la générosité est centrale et il y est toujours question de la rencontre avec l’autre et du partage avec le public. Deux résidences A.R.T.S (Artiste Rencontre Territoire Scolaire) à son actif, une en 2010 à Hazebrouck (en arts plastiques) et à Hénin-Carvin en 2013 (musique essentiellement).

Pistes  pour la résidence mission :

-Co élaboration d’œuvres collectives éphémères

-Découvertes participatives et artistiques de la ville (interviews, création de support)

-Interaction avec ses installations

-Développement d’univers poétiques par la musique, l’écriture, le corps…

 

 

Publicités