Artistes en résidence saison 19/20

Artistes en résidence saison 19/20

Les missions

Les artistes invités au cours du CLEA interviendront dans le cadre de rencontres nommées « gestes artistiques ». Chaque geste artistique est construit conjointement par l’artiste résident et une équipe de professionnels en charge ou/et responsable d’enfants ou de jeunes. Il peut s’agir de l’équipe pédagogique d’un établissement scolaire, de l’équipe d’un centre de loisirs ou d’une association de jeunesse, d’une structure culturelle…La liste est loin d’être close.

Très inspiré par le contexte d’exercice professionnel de l’équipe rencontrée, fortement imprégné aussi de la démarche propre à l’artiste et destiné à en favoriser la familiarisation ou la proximité, le geste artistique peut, selon les cas, être participatif ou pas, spectaculaire ou modeste, jouant de l’effet de surprise ou, au contraire, très annoncé. Bref… il peut revêtir mille et une formes. En tous cas, un geste artistique, de par l’extrême diversité des équipes et contextes professionnels rencontrés, de par la diversité aussi de leurs parti-‐pris, ne ressemble jamais à un autre. Par contre il est toujours conçu de manière à faire percevoir, par le plus grand nombre d’enfants et de jeunes, la singularité et la force de la démarche artistique qui le sous-tend.

En cet objectif, chaque geste artistique, grand ou petit, se déploie, dans différents espaces tels que l’établissement scolaire, le centre de loisirs, la structure culturelle ou éducative, le club sportif, etc. Il peut aussi se déployer dans l’espace public ou dans tout autre lieu paraissant approprié à l’artiste-résident ainsi qu’à l’équipe professionnelle avec laquelle il aura été imaginé et conçu.

Compagnie 2L

La Compagnie 2L, créée en 2008 par Anne Lepla et Guick Yansen, a pour vocation la création de spectacles mêlant théâtre et musique.

Anne Lepla (metteur en scène, chanteuse) et Guick Yansen (musicien, auteur-compositeur) ont aussi formé le groupe de rock Luna Lost en 2005 et collaboré avec d’autres artistes pour l’écriture de musiques de spectacles et de films.

Pour cette résidence mission, ils ont envie de questionner notre rapport à la chanson populaire dans un processus intitulé My life is a jukebox. Les chansons se nouent intimement à notre vie, notre passé, nos émotions, notre peau. Autour de quelques notes se cristallisent parfois des pans d’existence. Il y a des paroles et des musiques qui nous hantent et engendrent « la chair de nos souvenirs ».

Ce qui les intéresse derrière toutes ces mélodies, c’est la « part de l’autre ». Comment tu te racontes par le prisme d’une chanson ?

Quelques pistes pour la résidence mission

– Les chansons de nos existences

– Vers le collage : travail des matières vocales et sonores. De l’intime au collectif.

– Comment fabriquer une chanson ?

– Utiliser le micro : la voix et les logiciels

– Appréhender la MAO (musique assistée par ordinateur)

Sur Internet (à voir, à écouter)

Extrait sonore/ Pastille Radio France Bleu

Extrait bande son Spectacle

Luna Lost Live

Planning de la résidence

Du lundi 23 au vendredi 27 septembre 2019: Phase découverte/immersion pour les artistes

Du lundi 18 novembre au dimanche 8 décembre 2019: Élaboration des collaborations artistiques

Du lundi 6 janvier 2020 au jeudi 30 avril 2020 (avec une interruption du 17 février au 1er mars 2020 et du 11 au 26 avril 2020): Mise en œuvre des collaborations.

 La commune mesure- Julie Romeuf-Tuk-Tuk Production

Implantée dans la Drôme, Julie Romeuf propose des mises en espaces, en mots et en images. Pour la résidence-mission, elle co-écrit avec Julia Leredde (danseuse), Marlène Serluppus (comédienne et plasticienne), Kate Fletcher (musicienne et sérigraphe d’art) et Valentine Ponçon (performeuse et scénographe), et Corinne Luxembourg (géographe) une équipe de femmes œuvrant artistiquement dans les espaces dits « non-dédiés ».

Ensemble, elles réalisent une traduction inspirée par la cartographie et créent des gestes protéiformes s’inscrivant dans une partition poétique du territoire. Par leur présence, elles proposeront une gamme d’interventions à la rencontre du mouvement, du texte, des installations plastiques et sonores.

Accompagnées par Corinne Luxembourg (géographe, enseignante, chercheuse) elles élaborent une manière nouvelle d’utiliser leurs outils et compétences pour raconter un lieu, une place, une cour d’école.

Durant leurs 5 mois de présence dans le Valenciennois, elles iront à la rencontre de ses habitants notamment en effectuant une collecte de signes, de mots et de gestes dans l’objectif de façonner une manière de raconter le territoire autrement.

 

Quelques pistes pour la résidence-mission

-Collecte sensible d’impressions, d’expériences…

-Regarder les espaces qui nous entourent

-Qu’est ce que ça me raconte un espace ?

-Comment je raconte « mon chez moi »?

Sur internet

https://diversgens.wixsite.com/julie-romeuf

Planning de la résidence

Du lundi 30 septembre au vendredi 4 octobre 2019: Phase découverte/immersion pour l’équipe

Du lundi 18 novembre au dimanche 8 décembre 2019: Elaboration des collaborations artistiques

Du lundi 13 janvier au dimanche 10 mai 2019 (avec une interruption du 16 février au 1er mars 2020 inclus et du 12 au 26 avril 2020 inclus).

 

Christophe Fourvel

Christophe Fourvel est né en 1965 à Marseille. En 1991, il abandonne une thèse en neurophysiologie et travaille (quelques mois) au Centre International de Poésie de Marseille avant de devenir libraire (quelques années) dans le Var.

Il vit à présent dans le Doubs (depuis vingt ans), terre de compromis géographique entre le Vieux Port et la mer Baltique qu’il affectionne particulièrement.

De 1999 à 2006, il travaille au Centre régional du Livre de Franche-Comté puis entreprend d’animer des ateliers d’écriture en collaboration avec le théâtre Le Granit, scène nationale de Belfort, sans savoir encore qu’il ouvre là une porte sur un horizon dont il ne cesse, depuis, d’explorer l’immensité.

Du département du Nord, il connait surtout la beauté des mois d’automne dans la villa Marguerite Yourcenar mais est prêt à découvrir bien plus. Il a publié 18 livres tout seul, 4 ou 5 avec d’autres, travaillé à des spectacles autour de ses textes (notamment Tant de silences) écrit pour des performances et des spectacles de la danseuse-chorégraphe Geneviève Pernin, rédigé des articles de-ci de-là sur la littérature ou le cinéma. Dernière ouvrage paru : Chroniques des années d’amour et d’imposture (Médiapop édition, 2019).

crédit : Marin Fourvel

Quelques pistes pour la résidence-mission

-Valorisation de soi et de son parcours par l’écrit.

-Écriture de textes collectifs à l’échelle d’un établissement scolaire, d’un quartier, d’une ville…

-Mise en espace de lectures chorales.

-Constitution de groupe d’écriture mettant en commun des classes d’âge, des compétences et des savoirs différents.

-Interroger le lien intime que l’on peut avoir avec une œuvre.

-Prise en compte des différentes langues parlées dans l’écriture.

Sur Internet (à voir, à écouter)

— lecture d’un extrait du Mal que l’on se fait (Belleville, 2015) : accompagnement musical  Leslie Kervalla. : https://www.youtube.com/watch?v=HUKfUNRetbo

— lecture in extenso de Ce qu’il aurait fallu.Voix : Émilie Harding et Christophe Fourvel : https://www.youtube.com/watch?v=kj8EZKaJWUQ

 

Planning de la résidence

Du lundi 30 septembre au vendredi 4 octobre 2019: Phase découverte/immersion pour l’artiste

Du lundi 18 novembre au dimanche 8 décembre 2019: Élaboration des collaborations artistiques

Du lundi 6 janvier 2020 au jeudi 30 avril 2020 (avec une interruption du16 février au 1er mars 2020 ) : Mise en œuvre des collaborations.

 

Julien Boucq et Morgan Dimnet

 

Julien Boucq

Mon travail développe une pratique intimement liée à la ville, ses espaces, ses pratiques sociales et convoque une approche ludique de l’espace partagé. À partir d’une gestuelle discrète et d’un vocabulaire de formes simples, ma pratique croise objets, matériaux, images et vidéos. La déambulation me sert de fil conducteur. La ville devient un terrain fertile. De son centre agité à ses contours flous, elle offre matière à observer et à agir délicatement.

Morgan Dimnet

Je suis diplômé du Fresnoy, Studio National des arts Contemporains à Tourcoing en 2005 et membre du collectif Qubo Gas. Mon travail s’inscrit dans une pratique du dessin se confrontant au gré des projets aux nouvelles technologies, à l’édition, à l’artisanat, aux arts décoratifs et au design… Touche à tout, mes œuvres mêlent dessin sur papier, peintures murales, ouvres Net Art, sculptures textiles..

Le projet

MATCHBOX (titre provisoire)

Pour cette résidence, tout en déambulant, en créant, en traçant, en affichant, le duo d’artistes souhaite jouer avec les différents aspects de la ville. Selon les espaces traversés et les publics rencontrés, il s’agira de proposer de re-dessiner les lieux de vie. Ainsi élèves et enseignants exploreront de manière active leur démarche artistique faisant appel à une multiplicité des supports, de formes graphiques (signes, motifs, alphabet…) et de techniques telles que l’impression, la sculpture, la photographie, le glanage, l’affichage et le collage.

 

Julien Boucq & Morgan Dimnet (Qubo Gas) parcours artistique du Louvre-Lens au centre-ville @ Lens _ 2017

Planning de la résidence

Du lundi 23 au vendredi 27 septembre ou du lundi: Phase découverte/immersion pour l’équipe.

Du lundi 18 novembre 2019 au dimanche 8 décembre 2019 : Élaboration des collaborations artistiques

Phase 2 : Du lundi 6 janvier 2020 au jeudi 30 avril 2020 (avec une interruption du 16 février au 1er mars 2020 et du17au 26 avril 2020) : Mise en œuvre des collaborations.

Sur internet

www.qubogas.com

 

 

 

 

 

Publicités